Habitation coopérative 101 : en quoi les communautés coopératives sont-elles spéciales?

Halam Park 4Les coopératives d’habitation contribuent de façon unique et utile au logement abordable au Canada. On compte 2 100 coopératives d’habitation au pays regroupant plus de 91 000 logements logeant environ 250 000 Canadiens. En quoi ces communautés sont-elles spéciales?

Les coopératives d’habitation appartiennent à leurs communautés et elles sont gérées démocratiquement par leurs membres résidants.

Les logements d’une coopérative appartiennent à la coopérative. Les résidents bénéficient de logements sûrs et abordables pendant qu’ils vivent dans la coopérative. À titre de membres de la coopérative, ils contribuent à la gestion démocratique de leur communauté, en élisant le conseil d’administration et en donnant souvent bénévolement de leur temps pour participer aux activités de la coopérative. Les membres de la coopérative peuvent ainsi exercer le contrôle sur leur communauté et participer à ses activités.

Les coopératives d’habitation sont efficientes et abordables.

Les coopératives d’habitation sont gérées de manière à atteindre le seuil de rentabilité, sans réaliser de profits. Cette formule permet d’assurer que les coûts sont maintenus à un niveau bas et que les loyers sont abordables.

Les gouvernements octroient des subventions pour aider à couvrir le coût des logements des résidents à faible revenu de la coopérative, ce qui permet à ces derniers de payer un loyer réduit en fonction de leur revenu. Dans le cas des coopératives financées au palier fédéral, le gouvernement fédéral offre des subventions qui permettent aux personnes à faible revenu de vivre dans plus d’un tiers des logements des coopératives.

Les coopératives d’habitation sont diversifiées et inclusives.

Les coopératives regroupent des personnes provenant de milieux sociaux et économiques très diversifiés, de cultures, nationalités et races diverses, et d’un large éventail d’âges – dans un milieu fondé sur le respect mutuel et l’harmonie. Globalement, 58 p. cent des résidants des coopératives sont des femmes, 11 p. cent proviennent des minorités visibles, 20 p. cent sont des immigrants et 12 p. cent sont des personnes ayant un handicap physique permanent. Les coopératives sont des communautés inclusives dans lesquelles le respect et le soutien mutuels sont valorisés.

Cette excellente réussite canadienne en habitation est actuellement menacée.

Un grand nombre des accords dans le cadre desquels le gouvernement fédéral offre des subventions aux résidants à faible revenu des coopératives arrivent maintenant à leur fin. À moins que le gouvernement fédéral ne renouvelle cette aide financière, plus de 20 000 ménages à faible revenu vivant dans des coopératives d’habitation perdront bientôt leurs subventions. Ces résidents risquent de se retrouver sans abri, menaçant ainsi l’avenir du modèle des communautés à revenus mixtes des coopératives financées par le gouvernement fédéral. Cette crise grandissante menace également 300 000 autres ménages à faible revenu vivant dans des logements sans but lucratif et publics, municipaux et privés.

La solution est simple et réalisable.

Pour éviter la catastrophe et régler cette crise émergente, les coopératives d’habitation du Canada proposent une solution claire. Le gouvernement fédéral devrait utiliser les fonds qu’il économise à la suite de la fin des accords pour aider à financer un nouveau programme de subventions au loyer qui serait financé conjointement avec les provinces et les territoires et mis en œuvre par ces derniers. Cette solution permettrait aux résidants à faible revenu des coopératives du Canada de demeurer dans leur logement et de préserver une excellente réussite canadienne. (Pour en savoir plus, veuillez consulter la page des Enjeux.)

Humorous pair with key (medium res)